This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Le réseau de Dash a traité un nombre historique de transactions lors d’un récent stress test, dépassant de loin le record précédent pour un réseau basé sur Bitcoin détenu par Bitcoin Cash.

Le 11 novembre, un stress test préétabli a été lancé sur le réseau Dash, géré par Delta Engine, la société derrière MyDashWallet. Le stress test a brisé les records précédents en atteignant plus de 3 millions de transactions sur une période de 24 heures, dépassant le record précédent de 464 000 transactions qui avaient été effectuée lors d’un stress test qui s’était déroulé de façon spontanée en juillet dernier et dépassant de près de 50 % le précédent record établi par Bitcoin Cash en septembre, soit 2,1 millions, pour uneblockchain basée sur Bitcoin.

Une recherche précédemment menée par l’Université de l’Arizona avait conclu que Dash pouvait facilement s’adapter voir surpasser le niveau de PayPal en terme de gestion de transactions. Ce nouveau stress test montre que même avec une taille de blocs de 2 Mo, Dash peut traiter près de dix fois plus de transactions que le réseau Bitcoin à la fin 2017.

Le réseau Dash a géré cette charge sans perturbation importante

Le réseau Dash a géré cette charge soudaine et sans précédent relativement facilement. Selon BitInfoCharts, le montant médian des frais de transaction pendant l’événement est resté sensiblement le même (çàd aux alentours de 0,03 centime), tandis que les frais moyens des commissions est tombé à peu près au même niveau en raison du nombre considérable de transactions avec une petite commission qui ont entraîné la baisse de la moyenne. Le backlog des transactions non confirmées de Mempool, qui est habituellement vide, a atteint un sommet de près de 31 000 transactions en attente pendant le test.

Selon Benjamin Nitschke, le PDG de DeltaEngine, il y a eu plusieurs interruptions mais dans l’ensemble, le réseau a très bien fonctionné :

« Basé sur nos six nœuds fonctionnant à des fins techniques, aucun d’entre eux n’a dépassé la charge de 2%. Au cours de la période du stress test de 24 heures, ils ont tous téléchargé 500 Mo de données supplémentaires sans aucune interférence. Cependant, quelques Masternodes et Explorer se sont crashés, probablement en raison d’un manque de RAM ou d’espace disque. Certains utilisateurs ont noté jusqu’à 100% de l’utilisation du CPU, mais rien ne s’est passé pour nos nœuds. »

Durant ce test, le taux de blocs orphelins est passé à six. C’est un peu plus élevé que d’habitude, car généralement une journée a environ deux blocs orphelins toutes les 1 à 2 semaines, bien que significativement plus bas que le pic le plus récent de 54 blocs orphelins le 28 décembre de l’année dernière, et le sommet historique de 286 blocs orphelins en août 2016. Ces deux événements se sont produits avant que Dash n’ait mis en place des blocs compacts. Pendant ce temps, alors que la grande majorité du réseau de masternode fonctionnait bien, environ 68 masternodes, soit environ 1,4 % du réseau, se sont mis hors ligne, incapables de faire face à la charge de transactions.

Le réseau des masternodes reçoit 45% de la récompense globale. C’est une incitation qui lui est donné pour qu’ils restent en ligne et sécurisent le réseau Dash. Les nœuds qui, pour une raison quelconque, s’éteignent, sont relégué à la fin de la file d’attente du paiement et, par conséquent, perdent des revenus. C’est cela qui incite le reste du réseau à rester en ligne le plus longtemps possible et à travailler sans interruption.

La mise à l’échelle ‘on-chain’ s’est avéré viable pour soutenir l’adoption massive à venir

Un stress test aussi important démontre dans la pratique ce qui a été décrit précédemment uniquement en théorie: la capacité du réseau Dash à supporter un grand nombre d’utilisateurs, ce qui dépasse de loin l’ancienne base d’utilisateurs Bitcoin. Grâce à cette démonstration de la quantité de traffic qu’un réseau peut supporter, les utilisateurs potentiels et les entreprises peuvent vérifier que Dash est un réseau de paiement viable qui n’est pas sujet aux problèmes de scalabilité rencontrés sur d’autres réseaux de cryptomonnaies.

A date d’aujourd’hui, DiscoverDash liste 4 045 marchands qui acceptent Dash de part le monde. Sans augmenter la taille des blocs ni augmenter la bande passante réseau de toute autre manière, le réseau Dash dans son état actuel peut facilement supporter 10 fois plus de marchands recevant en moyenne pour 75 Dash d’achats par jour. Ainsi, le réseau Dash peut facilement gérer des transactions à un niveau de déploiement élevé.